En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Année 2019 - 2020

Une exposition sur le Népal au CDI et une collecte de fournitures scolaires jusqu'au 14 mars inclus !

Par ELODIE CALLIS, publié le lundi 9 mars 2020 15:39 - Mis à jour le jeudi 12 mars 2020 09:40
Sans titre.png
Venez au CDI admirer l'exposition sur le Népal prêtée au lycée par le Collectif Savoie Népal (Tarentaise Népal, Dolma Help Népal, Népal Daughters and Sons) et participez à la collecte de fournitures scolaires dans le hall jusqu'au vendredi 13 mars inclus !

 

 

 

Pour compléter cette exposition, l'association Tarentaise Népal est intervenue le lundi 27 février 2020 auprès de nos élèves. Ci-dessous un compte rendu rédigé par Ilian :

 

 

Le Népal est un petit et pauvre  pays de 200 km du nord au sud qui est enclavé  entre la  Chine qui est une grande puissance et l’Inde un pays émergent. Le Népal est principalement constitué de grandes vallées et de hautes montagnes notamment le plus haut sommet du monde : l’Everest. Il y a donc plusieurs petits villages situés à une certaine hauteur donc difficiles d’accès. Le Népal est l’un des pays les plus pauvres du monde : 25 % du PIB provient du tourisme et le PIB par habitant est de 693 $ par an donc il a une population avec peu de moyens économiques.

 

Le séisme de 2015 a causé le décès de 8000 personnes et d’importants dégâts pour une population qui n’y était pas préparée. Dans ce pays, l’urbanisme s’effectue sans règles, chacun construit son habitat comme il le souhaite sans pour autant respecter les normes de construction. Les populations les plus touchées ont été celles qui habitent dans de petits villages. Souvent dans les villages les maisons sont faites de pierres empilées ce qui n’est  vraiment pas solide. Les maisons de ces villages pour la plupart n’ont pas résisté au séisme. La reconstruction de ces maisons a été  donc très longue, étant donné que les habitants de ces villages n’ont pas beaucoup de moyens financiers et sont isolés de tout ce qui  ne facilitait  pas la reconstruction. Pour patienter en attendant la reconstruction de leur habitat,  les Népalais vivaient sous des bâches ou ce qui pouvait les abriter ou des villages provisoires ont été construits. Pour aider à la reconstruction de certains villages des associations comme Tarentaise Népal,  Népal Daughters and sons, Dolma Tenzin Help Népal  fournissent des matériaux comme de la tôle ou du matériel scolaire pour les enfants qui n’ont pas la possibilité d’avoir une bonne éducation et qui ont un accès compliqué à l’école. Certains villages durant le séisme ont été complètement détruits ce qui complique la reconstruction. Le bilan de 8000 morts  aurait pu être bien plus conséquent si le séisme avait eu lieu la nuit, il aurait pu atteindre 200 000 morts. Mais le bilan aurait pu être plus faible si les petits villages isolés avaient accès à un réseau routier donc aux services d’urgence. Dans ces petits villages, il y a peu de couverture sanitaire. La reconstruction était longue et difficile mais beaucoup d’ associations françaises viennent en aide à ce pays pauvre qui est aussi le pays du sourire.

 

Mahé Ilian Seconde 1